Les millennials (génération née entre 1980 et 1996) ont des attentes spécifiques vis à vis de leurs managers et des leviers de motivation qui chamboulent les pratiques managériales!

Confrontés à la problématique du désengagement qui entraîne des coûts importants pour les entreprises, les  leaders sont contraints de faire évoluer certains de leurs comportements pour mieux s’adapter.

Au delà d’une solide formation donnant les fondamentaux du management, un travail en profondeur sur soi en mode coaching permet la transition inévitable vers un management nouvelle génération.

 

Issues d’une étude réalisée par l’institut Gallup, voici quelques-une des attentes des millennials impliquant une évolution des compétences comportementales des leaders de proximité.

1.les millennials, ne veulent pas seulement gagner de l’argent mais ils recherchent une mission qui a du sens à leur yeux!

Les managers doivent savoir partager une vision, communiquer sur ce qui se passe en interne, lancer des projets « wahou » qui font briller les yeux de leurs collaborateurs et leur donnent vraiment envie de se dépasser.

2.Les millennials ne veulent pas seulement un travail agréable, mais des missions qui leur permettent d’apprendre!

Cette nouvelle génération attend de son manager une capacité à transmettre un savoir faire et un savoir être, une capacité à développer ses talents et à les faire grandir. Pour 87% des millennials, les opportunités de carrière et de développement sont importantes.

3.les millennials ne veulent plus d’un chef, mais d’un coach!

Dans la recherche d’emploi et le choix de rester fidèle à son entreprise, la qualité du management est un facteur absolument décisif. les millennials  ne veulent plus seulement être managés, mais espèrent un leader en mesure de les challenger avec bienveillance afin de les aider à se réaliser et à révéler tout leur potentiel.

4.les millennials ne veulent plus du système d’évaluation annuel rigide et formel!

Ils préfèrent désormais des points réguliers, quasi quotidien qui correspondent à leur mode de communication spontanée et sur le fil, à l’image des réseaux sociaux qu’ils utilisent. Un mélange entre des points écrits, oraux, par téléphone, ou encore skype ou whatsapp’ est le mode préféré de ces générations pour qui ne pas avoir de contacts réguliers avec leur manager devient rapidement un facteur de désengagement.

5.Les millennials ne veulent plus seulement développer leurs faiblesses, mais surtout renforcer leurs forces!

Ils attendent de leurs missions qu’elles permettent d’exprimer leurs talents naturels et de mettre en oeuvre au quotidien ce pour quoi ils sont naturellement doués. Selon l’organisme de sondage Gallup, 70% des millennials qui ont le sentiment que leurs managers s’appuient sur leurs forces avant tout, se disent engagés.

 

 

Source : « How Millennials Want to Work and Live ». www.gallup.com